Témoignage d'un chef Papou au lycée

Lundi 16 novembre, Mundiya Kepanga, chef Papou de la tribu des Hulis Papousie-Nouvelle-Guinée, est venu échanger avec les lycéens sur notre société et sur les dangers du réchauffement climatique.

Mundiya Kepanga, est le représentant des minaurités éthniques à la COP 21 qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Le témoignage d'Eve, en TL

Le lundi 16 novembre 2015, notre établissement a eu la chance d'accueillir Mundiya Kepanga, représentant papou auprès de la COP 21. Il a donné deux conférences consécutives dans l'après-midi, des classes ont pu s'y rendre avec leur professeur. Les élèves présents ont pu voir les bonus du film de Mundiya et de son cousin Polobi Palia, qui retrace leur découverte de la France, leur premier contact avec ce que nous appelons "la civilisation". Le film, à mi-chemin entre comédie et documentaire, est une idée de Marc Dozier, photographe français qui a rencontré Mundiya et Polobi  en Papouasie alors qu'il s'y était rendu dans le cadre d'un reportage. A la façon de Voltaire avec Micromégas, la stratégie de l'oeil neuf apporte une note d'absurdité à notre société. "L'exploration inversée" des deux papous marque par sa simplicité et sa justesse, toujours dans le rire.

Par la suite, les élèves ont pu interroger Mundiya sur son mode de vie au sein de sa tribu, les Hulis, et ainsi s'ouvrir à une culture que nous connaissons mal. Puis, le chef papou a montré la courte vidéo qu'il présentera à la COP 21 sur la forêt en Papouasie, qui disparaît deux fois plus vite que la forêt amazonienne, engloutie par des entreprises étrangères.

Enfin, quelques dernières questions, puis des selfies et des dédicaces, puis les "au revoir ! " et comme on dirait en Papouasie : "Areme Ore"! 

A noter que le livre et le film de Mundiya Kepanga et de Polobi Palia sont disponibles au CDI, ainsi que deux autres ouvrages riches des photographies de Marc Dozier.

 

Tags: